11 avril 2012

ERATO revue littéraire et régionaliste. Montpellier 1919

ERATO journal littéraire et régionaliste. Montpellier 1919

ERATO
Journal littéraire et régionaliste
Organe de l'Association régionale des Lycéens, Montpellier
Président : Marcel Blisson
Rédacteur en chef : Charles Puech
Administrateur général : Roger Carbon, 29 rue des patriotes, Montpellier
Gérant : J. Oulès.
Imprimerie : Manufacture de la Charité, Montpellier
29 x 22 cm, 8 pages.
PARUTION : n° 1 (Janvier 1919) à n° 5 (Paques 1919). 

                       Je continue mon inventaire des revues littéraires de Montpellier et de l'Hérault.
                       Ces revues sont rarissimes. Nous n'avons plus, pour certaines, AUCUNE COLLECTION CONNUE. Il faut alors retrouver les sommaires, les échos par d'autres voies : les compte-rendus dans des journaux ou revues mieux conservés, les souvenirs de ceux qui ont pu y participer.
                       Pourtant elles sont importantes : ce sont, toujours, des laboratoires de recherche. Plus ou moins aboutis, mais de recherche quand même.
                       Sur les milliers d'étudiants et de lycéens que compte Montpellier à l'époque (autour de 3000 sans doute), les quelques uns (quelques dizaines) qui participent à ces revues, se feront tous un nom plus tard dans les domaines les plus variés.
                      Ainsi, pour ne parler que des membres d'ERATO (nous avons déjà croisé Jean MOULIN dans LA LANTERNE DE DIOGENE) :
Henri-Charles PUECH, (20 juillet 1902-11 janvier 1986) a 16 ans 1/2 lorsqu'il dirige ERATO. Il deviendra historien des religions au Collège de France de 1952 à 1972. Il dirigera par exemple l'Histoire des religions à la Pléïade, ou publiera chez Gallimard ses recherches sur la Gnose dans la collection Idées. 
Marcel BLISSON (Montpellier 29 août 1901-31 mars 1992)  est alors Président de l’Association régionale des Lycéens qui publie ERATO  et y publie un édito  très régionaliste.
Avocat (1925)  bâtonnier (1956-57)du barreau de Montpellier où il remplace EUGENE CAUSSE en 1976. Membre de l’Académie des Sciences et Lettres de Montpellier. Il sera après-guerre président des Barons de Caravètes de Montpellier.
Emile CARBON (Né à Agde le 29 mai 1898) sera Directeur de la Caisse d'Epargne, mais ne lâchera pas la littérature. En 1924, il publie Cocteau dans Les Amitiés languedociennes.
Vincent BADIE sera avocat, député, plusieurs fois ministre, et  un des 80 parlementaires qui refusent les pleins pouvoirs à Pétain. Son cri  "Vive la République quand même" l'amènera à Dachau.
Jean MILHAU sera un grand peintre et un grand Résistant. 
Ernest FORNAIRON ne suivra pas la même voie. Ecrivain et critique littéraire, il se lance à fond dans la collaboration, et fonde avec Alphonse de Chateaubriand le groupe littéraire Collaboration. .
 Jean MORINI-COMBY (Né le 1 janvier 1900-1962) sera lui aussi bâtonnier et une des personnalités de Montpellier.
                          Ceci pour l'exemple. Fonder une revue littéraire peut mener loin.

                           ERATO n'est pas une revue révolutionnaire. Mais elle va son pas avec une belle assurance et sa lecture n'est pas celle d'un désastre littéraire. N'oublions pas qu'Erato est la muse de la poésie. 
Henry-Charles PUECH dans ERATO
                     

                           C'est une revue a priori lycéenne épaulée par quelques étudiants. Puech, le jeune prodige a 16 ans. Blisson a 18 ans, Emile Carbon 21, Morini-Comby 19.
                           Professeurs et proviseurs soutiennent :  du coup, les 1000 exemplaires du N°1 se sont "presque" tous vendus (0,25 fr) .
                           Le N° 5, dont le titre est imprimé en rouge, comporte 8 pages. Le cocorico de l'éditorial devant cette réussite semble bien un chant du cygne : ce numéro est le dernier.
                           
Tonalité :
                           L'édito de Marcel Blisson, Pdt de l'Association régionale des Lycéens est fortement régionaliste.
                           Nous sommes en 19 : la guerre est encore omniprésente et sert d'amer à tous ces auteurs. Mais ils refusent d'en faire un thème récurent et se situent résolument (à peine 2 mois après l'armistice) dans l'APRES-GUERRE.
                           Malgré une conférence sur Mistral, toute en français, pas un mot occitan.
                          A noter : à part les publicités, la revue ne laisse aucune place à l'illustration. 
Publicié à Montpellier en 1919. Séquelles de guerre...

Activités :
                            ERATO organise des conférences : nous y découvrons ce à quoi pensent les jeunes en 1919 et leurs écrivains de référence.

Emile Carbon (le grand frère de Roger, auréolé de sa Croix de guerre) fait une conférence sur Le caractère français des chansons de gestes et une autre sur Verlaine.
Vincent BADIE en fait une sur le 81e Régiment d'Infanterie.
Joseph Aldemar (qui n'est pas encore Jean RYS) sur Alphonse Daudet.
Roger Carbon sur René Bazin , puis sur Edmond Rostand.
Dugas, sur Albert Samain
Henry-Charles Puech : La littérature de demain : il y refuse la médiocrité générale de la littérature de guerre, proclame : vive l'amour de la vie et citeles (très) jeunes  Mauriac, Maurice Magre ou André Chamson (ce qui est surprenant, ce dernier n'ayant encore rien publié !)
Du même : conférence sur Charles Péguy
Bernard Grémillon : Un peu d'astronomie!
Pierre de La Jonquière (vice Pdt) : Histoire de Montpellier.
Grasset (Pierre ou Joseph??) : L'hypnotisme
Marcel Blisson  parle de Frédéric Mistral. N'oublions pas qu'il présidera l'association pro-félibréenne Les Barons de Caravètes.
ERATO n° 2  Poème de Henry-Charles Puech


Textes :
                Henry-Charles Puech, qui est déjà l'auteur d'un recueil : Le Coeur crépusculaire en publie des extraits. On voit qu'il a beaucoup lu, de Baudelaire à Mallarmé, mais on y voit aussi de sérieuses promesses littéraires :
La lenteur de la nuit tourne en la chambre blanche
En un rythme de nonchaloir et de vertige
Si langoureux et caressant que sur sa tige
Toute rose blessée agonise et se penche.

Des gestes doux de mains semblent bénir dans l'ombre
Les blessures saignant toujours leur goutte à goutte
Tandis qu'une pitié s'effeuille de la voute
En charpie ineffable où la souffrance sombre.

                  Un joli récit de voyage avec 2 jeunes compagnes au Parthénon d'Athènes est signé X.
                  Jean Morini-Comby le prend de haut : Bravo les jeunes. Il a 19 ans !! Il parle de L'Effort des Jeunes la revue qu'il a fondé, il y a 3 ans (nous en reparlerons).
                  Milna de Lahor, est-ce un pseudonyme?
                 A. Georges Maurel parle (en bien) de La Mêlée symboliste d'Ernest Raynaud.
                 Jean Milhau signe un intéressant : Fin de jour au Sahel.
                 Fernand Gauzy, déjà félibre déclare :  le régionalisme ne se réalisera que par son propre combat. Pierre Devoluy, le Capoulié de l'action pourrait signer ce texte.
ERATO n° 5 : Manifeste occitan de Fernand Gauzy.

Pseudonymes élucidés : Ahl-des-Mares = Joseph ALDEMAR, qui sera connu à Montpellier comme animateur radio de l'entre deux-guerres sous le nom de Jean RYS . Il est pour le moment en 1ère au lycée.
Pseudonymes non élucidés : Le Capcinois , Goal Keeper, Fons , Paul O'Pol, Longus, Auditor, Old Jack

Aux sommaires :
N° 1, janvier 1919
Marcel Blisson (édito) , Pierre Grasset, J. Ch. Dugas, Henry-Charles Puech, Emile Carbon, Joseph Aldemar
N° 2, février 1919
Henry-Charles Puech, Milna de Lahor, Marc Bonnefoy, Emile Carbon, Gaston Blanc.
N°3, mars 1919
Marcel Blisson, Jean Comby (Morini-Comby), Jean Loye, Henry-Charles Puech, Joseph Aldemar, Gaston Blanc, J. Ch. Dugas
N° 4, avril 1919
Georges Maurel, Emile Carbon, Paul O'Paul (un conte à la Maupassant), Jacques Cossé, Jean Milhau, Henry-Charles Puech, Gaston Blanc
N° 5, Paques 1919
Fernand Gauzy, Emile Carbon, O. Lyanèje, Albert-Georges Maurel, Henry-Charles Puech, Jean Loye, Joseph Aldemar, A. Fournel, Jacques Cossé, Marc Bonnefoy, Pierre Dérieu, Gaston Blanc, Ernest Fornairon, Fernand Demeure.

Aucun commentaire: